Pourquoi du courtage en crédits

Le courtage en crédit se développe beaucoup en France :
pourquoi et quels intérêts ?

Quelques connaissances * :

Avec un taux d’endettement faible (rapport entre les charges financières mensuelles et votre
revenu), vous pouvez négocier une baisse du taux d’intérêt. “Une bonne capacité d’épargne,
c’est 10 à  15 % de taux d’endettement”


La loi de consommation Neiertz donne pour consigne aux banques de ne pas prêter aux particuliers
dont le taux d’endettement dépasse 33%.

VOTRE « RESTE à VIVRE » EST CONSEQUENT

« Chaque banque a ses critères là-dessus, mais en général, elles veillent à ce qu’il reste environ
400 euros au ménage après le remboursement du ou des crédits, mais certaines banques ont
un seuil minimum de 600 euros de reste à vivre. 
 A noter qu’il faut ajouter 150 euros par
personne à charge.

Si vous avez un reste à vivre très important, c’est un argument que vous devez valoriser. Les
personnes qui ont un patrimoine important ou un revenu élevé sont favorisées sur ce point.

SAVOIR GERER VOS COMPTES

Le comportement est primordial pour la banque qui accorde un prêt, c’est l’élément au coeur de la
décision d’attribuer ou non un crédit et à un taux attractif ou pas. C’est pourquoi les trois derniers
relevés de comptes sont demandés dans le dossier de demande de prêt.

Si vous avez des crédits revolving, soldez-le au moins trois mois avant votre demande de prêt,
recommande le courtier.

Si vous avez été à découvert dans les trois mois, attendez pour faire votre demande de prêt.
Vous devez montrer trois relevés de compte quasi exemplaires : sans crédit à la consommation,
sans découvert, sans dépense inconsidérées (vacances de dernières minutes au-dessus de vos
moyens) et sans incident de paiement.

VOUS AVEZ UN APPORT PERSONNEL (HERITAGE, PRIME, AIDES, ETC.)

Vous pouvez obtenir un bonus de taux (un rabais) si vous avez un apport personnel de 20 à 30%
de la somme du bien qui vous voulez acheter.
 Même si certaines banques prêtent sans apport,
rien que pour obtenir un prêt, vous devez avoir mis un peu de côté. « Il faut avoir au moins de
quoi payer les frais de notaire, soit environ 8 % du prix du bien »


POUR ALLER PLUS LOIN…

Soyez vigilants à l’assurance emprunteur. “vous pouvez gagner 0.15 à 0.20% sur le taux”

FAIRE UN CREDIT NON PAS POUR ACHETER
MAIS SE DONNER DU POUVOIR D’ACHAT :

Lire la fiche Regroupement de crédits.

Les prêts sont créés de longue date mais la vie nous apporte des changements, des contraintes,
des évolutions professionnelles. Pour certains moments de la vie, des besoins en trésorerie ou
au moins « confort d’épargne », « recherche de sécurité financière » (termes qui nous sont
évoqués) se présentent.

Regrouper l’ensemble de vos prêts qu’ils soient immobilier, automobile, consommation, etc..
peut être étudié. Réaliser 1 seule ligne de prêt, c’est envisageable mais pas avec n’importe quel
organisme bancaire : votre courtier est là.

Le courtier est votre représentant
  • Il vous informe de toute la législation et de vos droits
  • Il étudie avec vous votre situation et définit la meilleure stratégie à tenir
  • Il vous décharge de toutes les tâches administratives
  • Il recherche le bon prêt: Le prêt n’est pas uniquement un taux mais bien un ensemble de
    paramètres adaptés à la situation de la personne : taux, durée, paliers, Indemnités de
    remboursement, frais,.. sont des éléments techniques mais il faut également des évènements
    familiaux à venir et vos objectifs : naissance, études, retraite, construction future, création de
    société, etc…
  • Il va solliciter les partenaires bancaires en toute représentation et expliquer votre projet.
    Un échange écrit engage le courtier avec la banque sur la conduite de votre projet : tous deux
    recherchent, négocient les solutions optimales pour vous.

Le courtier : un coût ?

Le courtier est avant tout un homme ou une femme qui dispose de connaissances suffisantes dans un
domaine précis et très légiféré qui est le monde bancaire. Comme à chacun, il a dû passer des diplômes,
des agréments.

Il se rémunère en faisant réaliser à son mandataire une envie, un projet de longue date en toute
sécurité. Il a à cœur de lui faire faire des économies financières.

Souvent évalué sur l’argent gagné immédiatement par le taux, le contribuable ne regarde pas la perte
financière économisée lorsqu’un prêt est très mal étudié et ne répond pas à ses objectifs.

Le courtier se rémunère de ses services par essentiellement des honoraires et peut également
percevoir une contrepartie selon la banque qui conduira le projet. Cette contrepartie est souvent
calculée par le fait que le courtier rassemble les documents, rédige le projet et fournit ses justificatifs ;
donc fait gagner beaucoup de temps aux partenaires bancaires.

Le barème honoraire des courtiers est affiché en agence et reste diffusé aux particuliers dès qu’il le
demande. Très encadré par la législation, il ne peut y avoir de divergence de taux selon la situation du
client.


La règle est écrite et appliquée bien avant la venue du client.
  • Gain de temps.
  • Conduite du projet.
  • Respect de la législation.
  • Economie financière à moyen terme.
  • Conseil en fiscalité des montages.
  • Prévoyance et conseil en assurance de prêt.
  • ….. autant d’atouts à disposition.
« Un point essentiel à rappeler : Le courtier engage avec son client à mandat définissant son champ
d’application et coût. Il s’oblige à un résultat pour pouvoir prétendre à quelconque rémunération.
L’intérêt du courtier et toujours d’exécuter le mandat dans l’intérêt du client. »


« Le saviez-vous ? agrandir sa maison, s’acheter un autre bien, construire sa piscine, préparer les études
de ses enfants, …autant de demandes des particuliers que votre courtier peut réaliser en regroupant
des crédits existants en 1 seul prêt !!! »


C’est ce manque d’information qui porte de nombreux particuliers à ne pas profiter des règles et lois
votées par nos gouvernements.


Consultation possible auprès de notre partenaire :
* Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager
Lorsqu’une opération de crédit entraine une diminution du montant des mensualités, celle-ci peut entraîner un
allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total

Délai de rétractation de 10 jours à réception de l’offre (IMMO)
Sous réserve de l’acceptation de votre dossier par l’un de nos partenaires bancaires